Archives et Musée
de la Littérature
Bibliothèque Royale
(3eme étage)
4, blvd de l'Empereur
1000 Bruxelles
Belgique
Heures d'ouverture
Lu-Ve : 9h à 17h

Avec le soutien de la
Pendant quatre ans, les AML vous font vivre au rythme de la Grande Guerre. Mois après mois, découvrez comment nos auteurs ont vécu le conflit et les traces qu’ils en ont laissées.
Une recherche ciblée 14-18 permet d’identifier les documents décrits dans la base de données des AML. Sous l’onglet « auteurs » se trouvent les écrivains pour qui les AML possèdent des archives en rapport avec la guerre.
Les AML ont édité plusieurs ouvrages en relation avec 14-18, dans diverses collections. Ils ont aussi participé au projet thématique Europeana 14-18 de valorisation numérique du patrimoine européen.
Les AML mettent leur savoir et leur savoir-faire au service des enseignants et de leurs élèves, par le biais de documentation pédagogique et de formations spécifiques.
Centre de recherche et de documentation littéraires et théâtrales de la Fédération Wallonie-Bruxelles, les AML sont spécialisés dans la littérature belge de langue française mais pas seulement...

février 1918

Le vent s’épuise à meugler dans la plaine où rien ne bouge

Constant Burniaux (1892-1975) appartient à cette génération d’écrivains pour qui la guerre a signifié l’entrée en littérature...

Nous vivons désormais dans l’anarchie

Au début du mois de février, la conférence de Georges Eekhoud sur Emile Verhaeren connaît un franc succès mais des nouvelles inquiétantes assombrissent vite le reste du mois.

Les premiers textes parus sous le pseudonyme de "Michel de Ghelderode"

Dans l’hebdomadaire financier Mercredi-Bourse paraît, le 6 février 1918, le premier texte d’Adolphe Martens signé "Michel de Ghelderode" : un compte-rendu de concert.