Archives et Musée
de la Littérature
Bibliothèque Royale
(3eme étage)
4, blvd de l'Empereur
1000 Bruxelles
Belgique
Heures d'ouverture
Lu-Ve : 9h à 17h

Avec le soutien de la
Pendant quatre ans, les AML vous font vivre au rythme de la Grande Guerre. Mois après mois, découvrez comment nos auteurs ont vécu le conflit et les traces qu’ils en ont laissées.
Une recherche ciblée 14-18 permet d’identifier les documents décrits dans la base de données des AML. Sous l’onglet « auteurs » se trouvent les écrivains pour qui les AML possèdent des archives en rapport avec la guerre.
Les AML ont édité plusieurs ouvrages en relation avec 14-18, dans diverses collections. Ils ont aussi participé au projet thématique Europeana 14-18 de valorisation numérique du patrimoine européen.
Les AML mettent leur savoir et leur savoir-faire au service des enseignants et de leurs élèves, par le biais de documentation pédagogique et de formations spécifiques.
Centre de recherche et de documentation littéraires et théâtrales de la Fédération Wallonie-Bruxelles, les AML sont spécialisés dans la littérature belge de langue française mais pas seulement...

août (II) 1914

Quelle chose étrange et que la guerre est horrible !

Depuis le 4 août 1914, le temps semble s’être accéléré. L’invasion de la Belgique par l’Est progresse inexorablement malgré la résistance farouche d’une modeste armée.

La confusion règne

A partir de la mi-août, le doute et l’incertitude pèsent. Le 17, Georges Eekhoud écrit : "Pas de nouvelles du théâtre de la guerre, depuis les combats de Haelen, de Diest et d'Éghezée. La grande bataille se prépare..."

C’est la guerre !

Le 14 août 1914, Edmond Picard constate, déjà, une forme d’enlisement du conflit. "Les événements traînent. Rien de décisif, ni chez nous, ni en Serbie, ni en Autriche, ni en Russie..."

Chère chère Nelleke

Dans cette longue missive adressée à sa femme Nel, Rik Wouters relate, avec force détails, les dangers qu’il a encourus sur le champ de bataille et comment il a tenté de déserter.