Archives et Musée
de la Littérature
Bibliothèque Royale
(3eme étage)
4, blvd de l'Empereur
1000 Bruxelles
Belgique
Heures d'ouverture
Lu-Ve : 9h à 17h

Avec le soutien de la
Si cette page ne s'affiche pas correctement, appuyer sur F5 (Refresh).

1 fiche trouvée pour Paul-Auguste Masui [BE] (1888-1991)

[Correspondances d'artistes à] Sander Pierron
Jacques MAES, Jacques MARIN, [Armand] MASSONET, Paul-Auguste MASUI, Raymond de MEESTER de BETZENBROECK, Georges MINNE, Joris MINNE, Auguste OLEFFE, Isidoor OPSOMER, Pierre PAULUS, Léon PERRIN, Victor ROUSSEAU, Victor STUYVAERT
correspondance
ML 10165/0031-0050
15 lettres ; 5 cartons ; divers formats + 12 env.
Français (version originale)
Lettres, cartes postales et cartes de visite aut. s.
J. Maes, qui vient d'exposer à la galerie Giroux, remercie Pierron pour son article sur son oeuvre dans la revue Neptune et lui annonce une autre exposition à la galerie Kodak (janvier 1929, /31). J. Marin adresse une carte de visite (s. d., /32) de félicitations "au nouveau chevalier". Une lettre de Massonet (ornée d'une reproduction d'un de ses dessins en ex-libris, /33) au comte d'Aerschot Schoonhoven est jointe à ce lot de lettres à Pierron, confirmant sa participation au Banquet Sander Pierron (s. d., 1922 ?). De Masui, une lettre (s. d., /35) remerciant Pierron pour son invitation à une exposition à Rome et lui donnant des renseignements sur son oeuvre (dont un album de bois gravés pour "La Légende de Thyl Ulenspiegel" qu'il compte lui offrir), et une carte postale (de février 1924, /34) lui proposant un bois "pour servir d'illustration de votre article dans la revue Eroica". R. de Meester veut le remercier pour ses articles dans La Métropole et dans Neptune en lui offrant une sculpture (1929, /36). G. Minne lui envoie deux lettres : par la première, il fait des recommandations pour la reproduction de deux de ses dessins (février 1914, / 37) ; dans la seconde, il regrette de ne pouvoir lui fournir le cliché demandé, lequel est chez Meier-Graefe (avril 1914, /38). Joris Minne commente les deux gravures au burin qu’il lui envoie, lui demande l'envoi de la revue Eroica dans laquelle est paru l’article de Pierron et l'interroge sur l'exposition de Rome (avril 1923, /39).
Oleffe lui adresse une carte de visite de félicitations pour la Médaille d'or décernée par l'Académie Française (s. d. [1928], /40) ; par sa lettre de juillet 1928 (/41), il veut organiser leur séjour commun à Ostende. Opsomer remercie pour un article dans Neptune (février 1931, /42). Pierre Paulus félicite Pierron pour sa nomination dans la Légion d'honneur, ainsi que pour son livre "Beau voyage" (1923, / 43) ; dix ans plus tard, il le remercie pour son article dans les Nouvelles de La Louvière (mars 1933, /44). Perrin lui demande, en avril 1914, son avis sur "quelques nouveaux bois" (/45), puis il le félicite (en août 1928, /46) pour "la plus haute récompense" que lui a décernée l'Académie Française et lui offre une xylographie "en toute reconnaissance". De Victor Rousseau, on trouve une carte de visite de félicitations pour la distinction reçue (s. d., /47) et deux lettres : par celle de mars 1933 (/48), il le remercie pour un article dans les Nouvelles et évoque leur longue amitié ; par la suivante, il convient d'un rendez-vous à La Louvière (juin 1934, /49). Stuyvaert dit avoir bien reçu les gravures de l'exposition de Rome et demande des renseignements pour celle qui va avoir lieu à la Bibliothèque Royale (lettre de septembre 1924 portant en-tête illustré à son nom, /50).